Suivez-nous !

Lieux Communs

Le Solilab, 8 rue Saint-Domingue, 44200 Nantes (Île de Nantes)

Horaires

  • Accueil : Il y a toujours du monde sur place entre 9h et 12h30, 14h et 17h30, du lundi au vendredi
  • Magasin du Solilab : de 10h30 à 13h30 & de 14h30 à 18h30, du mardi au samedi
  • Marché paysan du mardi soir : 16h à 19h

Standard téléphonique

  • 02.40.89.33.69, du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30

 

La petite histoire de la coopérative

Lieux Communs est une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) fondée en 2013, pour faire vivre, exploiter et animer Le Solilab. À ce titre, c'est une entreprise de l'économie sociale et solidaire.


Filiale des
Ecossolies, Lieux communs œuvre au développement de l'économie responsable au travers de la gestion d'immobilier mutualisé.

Lieux communs est une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC SARL) fondée en 2013 par Les Ecossolies, pour faire vivre, gérer et animer Le Solilab.

 C'est quoi une SCIC ?

C'est une entreprise sociale et solidaire !  La SCIC est une aventure entrepreneuriale collective où les intérêts de plusieurs structures ou personnes se rencontrent autour d’un projet utile à la société. Cette forme d’entreprise responsable permet de combiner utilité sociale et performance économique.

Une SCIC c'est une société qui prend une forme commerciale : société anonyme, société par actions simplifiées ou société à responsabilité limitée.

 

C'est aussi une coopérative, qui applique les principes de partage et de coopération. Par exemple, l'exercice du pouvoir répond à la règle "un·e associé·e = une voix" en assemblée générale.

 

La SCIC est enfin une société commerciale confrontée aux mêmes contraintes de gestion et de rentabilité que toutes les autres entreprises, mais à laquelle on reconnaît :

  • l’intérêt collectif (plusieurs types d’associé·es) ;
  • l’utilité sociale (pour le territoire, contribution au bien commun, apport au vivre ensemble et intérêt général mis en avant).

"

"En 2014, notre association a lancé une nouvelle activité, un tiers-lieu dédié à l’ESS, qui devenait l’outil
de ses missions.
Hébergement d’entreprises, stockage, location de salle, magasin... Avec ces services, nous devenions vendeur de prestations. Nous entrions dans le champ marchand, il nous fallait un statut commercial qui nous permette de bien gérer ça en dehors de l’association. Nous voulions aussi montrer que c’est une vraie activité avec un modèle économique : que c’est un projet d’intérêt collectif pour l’ESS avec du résultat, des impôts sur les sociétés" 

Marc Richard, directeur de l’association Les Ecossolies et co-gérant, avec Raphaëlle Gouédard, de la SCIC Lieux communs.

 Décryptons Lieux Communs

 
Faire vivre des lieux emblématiques de l'ESS

La coopérative a pour objet de faire vivre des lieux mutualisés emblématiques pour l’économie sociale et solidaire, et les innovations du territoire. Cet objet se décline de la manière suivante :

 

  • gestion et commercialisation d’espaces pour les professionnels (bureaux, coworking, stockage, espaces commerciaux...),
  • conciergerie de services mutualisés pour les entreprises et leurs salariés,
  • accueil et animation des publics,
  • gestion technique et entretien de sites,
  • mises en expérimentations et partenariats inédits,
  • et toutes activités annexes, connexes ou complémentaires s'y rattachant directement ou indirectement, ainsi que toutes opérations civiles, commerciales, industrielles, mobilières, immobilières, de crédit, utiles directement ou indirectement à la réalisation de l'objet social.

 
Un intérêt collectif : la mutualisation

Les lieux mutualisés investis par Lieux communs sont des outils au service :

 

  • du réseau des Ecossolies,
  • des acteurs de l’ESS en général, des collectivités et des acteurs économiques locaux.

 

Ces lieux mutualisés dédiés à l’ESS et aux innovations du territoire, permettent :

 

  • de bénéficier d’espaces collectifs pour faciliter les coopérations et synergies,
  • de consolider et développer l'économie sociale et solidaire,
  • d’inscrire l'ESS au cœur du projet urbain de l'éco-métropole nantaise,
  • de donner de la visibilité à l’ESS, auprès du grand public et des acteurs économiques publics et privés.